Les nouveaux lodges :

Neptune Pwani Beach resort & spa

Escapade à Zanzibar

Baraza resort & spa

Les Mille et Une nuits de Zanzibar

Matemwe Lodge

Séjour balnéaire à Zanzibar

Kisiwa on the beach

Séjour balnéaire luxe et détente à Zanzibar

Onguma Fort lodge

Safari en Namibie au parc d’Etosha

Shipwreck lodge

Safari en Namibie sur la côte des Squelettes

Karafuu beach resort & spa

Séjour balnéaire à Zanzibar

Ocean Paradise Resort & Spa

Séjour à Zanzibar

Les nouveaux voyages :

Safari combiné Zambie Malawi

Du parc national de South Luangwa au lac Malawi
13 jours – 10 nuits

Safari dessin en Tanzanie

Voyager, Peindre & Dessiner en Tanzanie

Safari hors-normes en Tanzanie

Safari luxe en Tanzanie
17 jours – 14 nuits

La Namibie en lodges et bivouacs

Safari en Namibie
10 jours

Rechercher sur la carte :

  • Les lodges
  • Les centres d'intérêts

Nos dernières découvertes :

Un des  pionniers de la paléontologie africaine est mort à l’âge de 77 ans. Né au Kenya le 19 décembre de parents eux même passionnés de fossiles et découvreurs de squelettes d’hominidés, Louis et Mary Leakey, Richard devient d’abord guide de safari avant de reprendre les travaux familiaux. Lors de séjours près du lac Turkana, dans le nord du Kenya, il remarque des affleurements rocheux prometteurs, obtient une bourse de la National Geographic Society et se lance dans des fouilles. C’est là que, dans les années 70, il découvre les premiers crânes d’Homo habilis (1,9 million d’années) et Homo erectus (1,6 million d’années). Sa renommée internationale est faite en 1984 lorsqu’il met à jour un squelette quasi complet d’Homo erectus, bientôt baptisé le « Garçon du Turkana ». C’est pourtant envers les animaux qu’il va consacrer la fin de sa vie.

(suite…)

Selon un article du journal Le Monde, le Kenya se félicite des progrès réalisés en matière de lutte anti-braconnage. Le gouvernement se fonde pour cela sur la publication, le 30 août dernier, du premier recensement animalier mené dans le pays. Selon ces données, le Kenya compte notamment 36 280 éléphants, une population en augmentation de 21 % par rapport à 2014, année où le braconnage avait connu un pic. D’après l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), la population d’éléphants de savane africaine a plongé d’au moins 60 % au cours des cinquante dernières années, du fait du braconnage et de la conversion de terres pour l’agriculture. Les pachydermes sont d’ailleurs toujours considérés comme des espèces « en danger » dans la dernière mise à jour de la « liste rouge » de l’UICN.

(suite…)